Ad Astra expliqué aux faquins

AnalGenocide

56 k vues59

    Ayant lu et vu beaucoup d'avis négatifs, lacunaires sur Ad Astra de James Gray, film que j'ai adoré, je me lance dans une explication du film.
    Mon avis est disponible ici : www.senscritique.com/film/Ad_Astra/critique/202906686
    Je précise que je n'ai bien entendu rien contre le joueur du grenier, c'est l'un des rares vidéaste que j'apprécie... mais bon lorsqu'il parle de cinéma, c'est la catastrophe...
    Cahiers du cinéma : histoire d'une revue - Antoine de Baecque (l'extrait sur la politique des auteurs est là) : www.cineclubdecaen.com/analyse/politiquedesauteurs.htm
    Poétique du scénario - Amélie Vermeesch : www.cairn.info/revue-poetique-2004-2-page-213.htm
    Ma vidéo sur le doute : frsel.info/video/video/tNSheoKayGCac5Y.html
    Allez voir Ad Astra, c'est fabuleux.

    Ajoutée Il y a 8 mois

    Commentaires

    1. Fenrir_Eroberer

      Niveau référence mythologique, j'ai plus trouvé que c'était le mythe d'Icare inversé: ce n'est pas le père qui retient le fils d'aller vers le soleil pour ne pas mourir, c'est le fils qui va chercher le père à l'opposé du soleil pour le sauver

    2. Kanarday

      Ce qui est gênant avec ce film c'est comme tu le dis qu'il nous fournit des réponses arrêtés sur des sujets ouverts, et le pire c'est que ses réponses sont banales (la morale chrétienne qu'a dénoncé Nietzche toute sa vie justement). Je pense qu'une partie de ceux qui n'ont pas aimé ce film préfère être invité à la réflexion par des dilemmes, des confrontations de thèses plutôt que de se faire servir des idées surannées par une superproduction incapable du moindre bon sens scientifique et scénaristique. Bref, tu te surpasses pour trouver un intérêt à ce film et ainsi prouver ta supériorité intellectuelle, l'effort est louable mais l'échec du réalisateur n'en est pas amoindri.

    3. max rockatanski

      Faut pas se prendre la tete, James Gray ou pas, ce film est chiant et pas abouti, un bon film c'est aussi du bon divertissement ( mate Moon ou Silent Running, 2 films de space opéra sans bcp d'action mais de bons films ), Georges Méliès aurait trouvé ce film chiant !

    4. umabel angel

      c'est un contrepoint et une vision juste du film je pense que tu as. le film devait sortir le 22 janvier 19 à la base et la sortie a été reportée à la demande de disney qui souhaitait vraisemblablement quelques retouches de montages alors peut être il y'aura t'-il un dirctor's cut un jour? brad pitt is f***ing sexy dans sa retenue et son autisme sociétal dans ce rôle qui remet en cause la carrière et la gloire dont celle du père tient à un mensonge tenu par une entreprise un peu louche et traîtresse d'ailleurs...c'est vrai que le film est un peu déceptif à bien des égards et tellement naturaliste et réaliste dont toutes les invraisemblances qu'il déroule par opposition.. dans notre époque de marvel et xmen en tous genre c'est ici le tracé d'un anti héro ou héro du quotidien et de sa propre destinée et quête tardive d'accomplissement de soi dans le réel. Sinon tom cruise et brad ont été amants dans entretiens avc un vampir et Brad Pitt est accusé à tort d'avoir balancer le covid19 dans l'armée des 12 singes; Brad si tu passes par là c'est quand tu veux on passe une soirée ensemble voir plus si affinités;))) love u

    5. HADOKEN

      Synthol man

    6. Rock Beard

      J'avoue, je suis pas un gros consommateur de films, et au début je suis un peu allé le voir à reculons, ça me semblait moyen au vu du synopsis. Finalement j'étais à fond dans le film du début à la fin, j'ai beaucoup aimé. La fin m'a un peu dérangé, mais parce que je veux croire à une autre vie quelque part, et je sais bien que ce n'est qu'un espoir sans réel fondement. Dire que le film est décevant à cause de ça c'est un peu abusé, d'autant que cette fin renforce l'impact de l'absurdité de tout abandonner pour quelque chose d'incertain.

    7. Aurélien Charpy

      Bravo pour cette intéressante contre-analyse ! Les faquins en sueur devant le talent et la sensibilité de James Gray ! (EDIT : Micro-réserve cependant, le message n'est-il pas plutôt qu'il est hautement improbable au sein de l'univers de Ad Astra qu'il y ait des extra-terrestres, ou que le père n'a jamais réussi à les trouver si ils existent, ce qui rend sa quête tragique et vaine, que véritablement la proclamation haut et fort que nous sommes forcément seuls dans l'univers ?) Dans tous les cas, tu parviens à résumer pourquoi j'aime l'éthique de ce film, l'anti Interstellar

    8. Jo Jo

      Ok, l'odyssée, le famille blabla...le résultat est un film prétentieux et chiant. La scène de western sur la Lune (attaque de diligence) est ridicule, les équipages de fusée/ navette qui sont des agoissés/ hyper-anxieux inadapté au job. Le cadre de l'histoire est bidon. La prochaine fois qu'il nous mette un fils qui va chercher son père perdu au pôle sud et on n'en parle plus. Toute la promotion du film est mensongère, avec Brad Pitt qui fait des interviews d'astronautes dans l'ISS, alors que la conquète spatiale en fait on s'en fout dans le film !

    9. Guillaume GAUTHIER

      Eh ben je me suis taper tous les "faquins" comme tu dit avant de tomber sur ta vidéo et je suis extrement heureux finalement de trouver quelqu'un qui pense comme moi. Nous somme allez au bors de notre systeme solaire, ce fut un voyage tres long quasi solitaire tous ça pour decouvrir que nous somme seul malgré le voyage accompli, alors cela vaut il encore le coup de se fatiguer a voyager, d'abandonner notre humanité, de nous isoler pour un rêve. Redescent sur terre, rend toi comptre des autres, devient conscient de l'amour qu'il t'apporte et surtout donne leur de l'amour, profite de la vie Le message est simple pourtant

    10. Gauthier Laventure

      Même si ce film nous délivre un message final plutôt bienvenue dans le paysage de la SF moderne (on peut d'ailleurs le rapprocher de Mad Max Fury Road de part son approche du recentrage sur nos acquis, d'éviter de regarder vers l'horizon quand on doit s'occuper de là où sont posés nos pieds), j'ai trouvé qu'Ad Astra le faisait avec un pessimisme qui confine au nihilisme. Là où Fury Road (malgré ses défauts) propose une "révolution" au sens premier du terme, qui pousse les personnages à arrêter de regarder ailleurs et de se battre pour changer les choses ("Hope is a mistake, if you can't fix what's broken, you go insane"), Ad Astra suggère simplement l'abandon : des rêves, de l'espoir, du sens de la quête, de l'avenir de l'humanité. Sans proposer de solution ni de révolution. Juste un constat de ce qui n'a pas abouti (le rêve du Père, la famille des héros, le couple du fils, la volonté désespérée et destructrice du père...). Le film nous laisse sur ce constat amer que nous sommes seuls dans l'univers, ce qui sonne non pas comme l'idée qu'il faut se re-consacrer sur l'Humanité, la Terre et Soi, mais plus comme le glas de l'humanité, en proie à de multiples conflits et au bord de l'extinction, qui cherchait dans son voisin extra-terrestre un salut. Bref, outre les lenteurs, souvent bienvenues, parfois maladroites, et outre sa photo impeccables, ce film m'a laissé vide et m'a déprimé, plutôt que de susciter en moi un sursaut réactionnel. J'avais plus envie de me mettre en PLS au fond de mon lit à attendre la fin du monde que de me retourner vers moi ou ma famille pour profiter de la vie tant que je le peux.

    11. Mornepin

      <a href="#" class="seekto" data-time="1367">22:47</a> MORDU par une araignée, bon sang !

    12. Kislashe

      <a href="#" class="seekto" data-time="363">6:03</a> "Shane black c'est çuilà qu'à scénarisé l'arme fatale, 1, 2, 3 et 4 si je n'm'abuse". <a href="#" class="seekto" data-time="42">0:42</a> "Par contre, prends 30 secondes pour vérifier ç'qu'on va dire avant de faire une vidéo"

    13. BeAu tagadatagadavoilalesdalton

      quand tu dis bonjour on dirais un peu billal asani

    14. guillaume LE LOUËT

      "quel est l'interet de tout sacrifier pour une potentielle découverte, qui ne changerait peut etre rien". Mec, fais de l'histoire des science. Toute la société est basée sur ce sacrifice envers la science. Pour une découverte, combien de marins, combien de capitaines, qui sont partis chercher quelque contrée lointaine ? La vraie raison pour laquelle on ne doit rien sacrifier pour "la vérité", c'est qu'on n'a pas la capacité à déterminer, si cette vérité existe réellement. Tout ce à quoi on a accès, c'est au travers de nos sens ; et il est très facile de les tromper, comme il est très facile de se tromper en logique. La seule science qui puisse avoir une réalité, c'est paradoxalement la logique, qui ne se base pas sur nos sens … Ce qui est concret est illusoire, ce qui est abstrait est réel …

    15. aurelien lo pinto

      "Si les choses ne vont pas aussi mal pour vous et pour moi qu'elles eussent pu aller, remercions-en pour une grande part ceux qui vécurent fidèlement une vie cachée (...)" ouai je cite la citation de une vie caché qui, si j'ai bien compris exprime l’opposé de la reflection de ad Astra. Pour moi la question est bien plus complexe j'ai du mal à faire mon avis là dessus...

    16. Legrand dupont

      Salut . L'expression "c'est celui)là qui " que tu emploies à maintes reprises dans cette vidéo sied particulièrement mal à ta bouche.

    17. butch wallace

      Un peu de haine pure.... frsel.info/video/video/yMBsg6OSqnXMcp4.html

    18. Burning Ikki

      Je ne sais pas pourquoi certains parlent d'israel encore dans les commentaires de cette vidéo, il y a décidément des sacrés siphonés sur youtube qui ramènent toujours tout à ça. bref, je n'ai pas vu encore ce film mais j'ai hâte de le voir en DVD. j'avais beaucoup aimé la nuit nous appartient (un peu moins The lost city of Z, mais c'est une expérience cinéphile intéressante) et j'aime en général les films "spatiaux" qui sortent des gros blockbusters plein d'action, qui mêlent des scènes plus contemplatives (à la Sunshine ou Solaris) avec des musiques un peu éloignées des clichés "zimmeriens". Par contre pour ma part (qui croit assez fortement à la vie extraterrestre) j'aime quand il y a des questionnements métaphysiques. pas forcément autour de la vie ailleurs d'ailleurs ; Bon si le film répond clairement non à ceci, tant pis, c'est la vision de l'auteur, on doit la respecter, l'essentiel c'est surtout COMMENT il amène ses propres messages, comme revenir aux siens, à la famille, comment il réalise et tisse son film. Après sur le FOND, je pense qu'on peut très bien se livrer toute la vie à une quête (métaphysique, recherche scientifique, odyssée d'exploration quelconque pour repousser des limites) tout en restant : connecté aux siens, au réel, au tangible si j'ose dire. garder les pieds sur Terre n'empêche pas de rêver aux étoiles. J'ajouterais même que l'astronomie, ses questionnements peuvent souvent nous ramener à nous, tout en contribuant à repousser la tentation obscurantiste, tant qu'au progrès scientifique et technique lié à la conquête spatiale (souvent galvaudé et critiqué de nos jours par les partisans du "on ferait mieux de consacrer ces millions à la pauvreté dans le monde") il faut bien voir aussi que ces progrès font souvent eux-même émerger des progrès dans bien d'autres domaines de la science plus terre à terre (médecine etc) et ont des impacts sur la vie quotidienne, sur NOS vies. bref, ça c'était ma petite minute "je défend la conquête spatiale" car de nos jours on a de plus en plus de haters de cela et je ne parle même pas de certains complotistes débiles. Après, n'ayant pas vu le film, cette réflexion est un peu annexe. Et je suis curieux de le voir pour voir un peu si ces thématiques sont présentes ou pas, ou si c'est un autre angle d'approche (ce qui pourrait aussi le rendre très intéressant) ça me rappelle quand j'avais vu au cinéma le film Solaris (de Soderbergh d'abord, j'ai découvert le Tarkovski plus tard) avec Clooney. Sur le moment, il m'avait déstabilisé, peut-être même déçu, même si je n'en suis pas sûr (c'est dur à dire) ; une chose est sûre : je m'attendais à autre chose. Plus tard j'ai revu le film, je me suis laissé charmer par son atmosphère, ses répliques, j'ai vu l'autre film, j'ai lu dans la foulée le roman de Lem (et ce qui est bien c'est que les trois oeuvres sont assez différentes et se complètent, je trouve) mais surtout, ça aborde des questionnements finalement assez terre à terre comme la perte d'un être cher, le deuil, mais sous l'angle de la SF et avec un background spatial. Les amateurs de SF à la star wars qui veulent que ça pète dans tous les sens et que ce soit épique doivent détester ce genre d'oeuvres, mais elles n'en sont pas moins intéressantes, bien au contraire (et dans un style sans doute encore différent, j'imagine assez bien Ad Astra dans cette même catégorie, c'est pour ça que j'ai très envie de le voir)

    19. Dvd Hubert

      Je vois pas tellement ce que tu dis en plus que Fred & Seb du Grenier, enfaite c’est toi le Faquin ! (Amicalement)

    20. Rafael Mohamedi

      Quoi ? troie est génial. y a peut être des gros morceaux du mythe passés sous silence mais pour ce qu'il en reste, c'est tres bien réalisé. les acteurs sont excellents, l'histoire est bien raconté. à ce jour les scènes de bataille restent pas loin derrière celles du seigneur des anneaux, gladiator ou même game of thrones. regardez troie si vous ne l'avez pas vu.

    21. Jozef

      Spideeeermaaaan !

    22. Finoallafine

      Totalement d accord avec cette critique, mais pourquoi charger autant interstellar?

    23. B. Davis

      Tu me fais de la peine...

      1. Alco Yeti

        Car ? :)

    24. JN R

      Ce film est tellement profondément naze... j'aime les films qui donne à réfléchir mais là je n'ai même pas envie de fournir un effort de réflexion, j'ai perdu du temps à le voir et à écrire ce commentaire. Je dois avoir la conscience d'un légume pour que ça me passe au-dessus...

      1. Alco Yeti

        Légume.

    25. ledganache

      Une question qui m'a taraudé tout du long, puis l'interprétation du beu-beu "gné c'est pô réaliste" qui finit par m'inciter à écrire ce commentaire : Est-ce que tu en dirais autant du film "Gravity" ?

    26. Ch'tites escapades

      Vu Ad Astra... le pb est qu'on nous a présenté ça comme un space opéra ! le film avait un potentiel et l'a totalement gaché ! en sortant de la seance, j'ai eu l'impression a la fois d'un gachis ( vous savez quand le producteur ou le commercial est plus expert en cinema que le réal... ca donne des m... comme ça ! ) Et quel dommage ! vu le réal, je m'attendais a un travail magnifique, psychologique.... rien n'est developpé. pourtant, il y avait un magnifique potentiel. quel dommage ! vivement le prochain gray !

    27. Philippe Le Charbonneur

      Attention à ne pas caricaturer le message de Into the spider verse...il faut le mettre dans son contexte. Les super héros sont des élus à qui il arrive des choses incroyables, c'est une élite. Alors, dire que n'importe qui peut être spider man (un peu ce qu'il se passe dans star wars 8 avec le gosse qui prend le balai) c'est pas si pourri. C'est pas mal, après si. C'est vrai ou pas...ça c'est une autre histoire.

    28. Provideur

      Mouis enfin bon est-ce que cette histoire de famille + 1h30 de la tête de Brad Pitt en gros plan + une psychanalyse d'un personnage qui n'a pas vu sa tension cardiaque monter au dessus de 80. Valait la peine de fermer la ligne Mars Neptune pendant 6 mois? Cette histoire aurait tout aussi pu avoir lieu en haut d'une montagne sur fond d'alpinisme, ou sur un bateau ou sur une île... Les enjeux un minimum crédibles qui motives tout cet enchaînement de missions ne sont pas montrés... à part un accident électrique sur un ascenseur spatiale, et quelques entrefilets de BFMTV du future... A la fin le père est dépité car sa quête n'a pas donné le résultat qu'il voulait, son fils lui explique que si il a réussi sa mission et finit sa quête mais que la réponse ne lui plait pas. En revanche de cette "conclusion" pessimiste Brad Pitt qui explique tout le long du film qu'il se sent piégé par l'Homme et son mode de vie, transformant tout lieux ou il se trouve en station de métro et en centre commerciale géant. A enfin des endroits à voir qui sont vierge de civilisations, et sont belles dans leur nature pure et un violé de planètes lointaines et belles. Et qu'il sait désormais ou est sa place et sa maison. Se film est important et probablement majeur dans le cinéma mais malheureusement je doute que j'aurais envie de le revoir...

    29. Rolls That Movie

      toi aussi tu en dit de la merde comme eux!!!!!!!

    30. Stephane G

      Arrête de critiquer les autres toi tu te prend pour le maître ou quoi 😂

      1. AnalGenocide

        oui

    31. Dorian Sechet

      Le Solaris de Soderberg, c'était bien ou quoi ?

    32. Hyogen craft

      J'ai beaucoup aimé ce film. Voilà. Point.

    33. Thib More

      c'est une excellente analyse et tout, mais ton commentaire sur "Into the spider-verse" me laisse perplexe. A quelle moment du film on dit que n'importe qui peut être spider-man? le message du film, c'est que lorsqu'on a des capacités, il faut réussir a avoir confiance en elles et à se jeter dans le vide... Et je veux pas dire, mais selon le principe d'un "multivers", il est logique qu'il existe des univers où tu es spiderman (où tu ne l'est pas, où tu n'existe pas...ex cetera). Le seul moyen de savoir si tu peux l’être, c'est encore d'essayer...

    34. Voyvode

      <a href="#" class="seekto" data-time="1370">22:50</a> L'exemple du procès de Galaliée de Camus est intéressant, mais j'y vois une nuance : Galilée (né en 1564) avait 47 ans quand il avait prouvé l'héliocentrisme (1611). Même si cette théorie a été déclarée hérétique et son travail mis à l'Index 4 ans plus tard (1616), son procès n'arrivera que 21 ans encore après (1632) et concernera le _Dialogue sur les deux grands systèmes du monde_, où Galilée défend clairement l'héliocentrisme au lieu de la considérer comme une simple hypothèse (on a connu des censures plus violentes). Il avait 68 ans et ses idées avait déjà fait leur chemin (en inspirant Descartes, notamment). Du point de vue de Galilée, je ne pense pas que le dilemme fut « découvrir la vérité au prix de sa vie » ou « laisser tomber et vivre ». Il avait déjà consacré une bonne partie de son existence à cette recherche de vérité et savait qu'il aurait plus de chance de continuer à propager l'héliocentrisme officieusement en restant libre qu'en servant de martyr face une autorité morale. C'était un choix non seulement raisonnable, mais aussi intelligent.

    35. ALI

      En somme, bien des gens sont prêts à chercher la vie ailleurs, manipulés et aveuglés au point de désirer l'impossible et ainsi d'entrer en esclavage. Le film, en niant l'imaginaire comme indiscernabilité du réel et de l’irréel invite effectivement à revenir au réel pur. Bonne analyse.

    36. Va B

      Jdg ils sont pas méchants, c’est juste pas leur truc le cinéma

    37. Simon Pesenti

      Enfin une vraie lecture de ce grand film

    38. Arcarum Blue

      Je me suis complètement retrouvé dans ton analyse. Toutefois, en plus de message sur la force de la relation familiale, j'y ai trouvé également une critique des réseaux sociaux et leur dérive quant à la volonté de leurs utilisateurs à chercher "des amis électroniques" à des milliers de kilomètres, en ignorant ceux qui t'entourent chaque jour.

    39. Timothée-Axel Lechowicz

      Question sûrement déjà posée mais ton pseudo ? Doukivient ?

    40. D. Laurent

      Faquins du grenier like this

    41. Thomas MORIN

      T'es qu'un jaloux qui ne pense que du mal des autres ! Tu me diras les autres c'est l'enfer c'est ça ! LOL t'es frustré et ca se sent grave, quand tu comprendras que quand tu vis une vie a toi, et que tu l'accepteras et que celle des autres n'a pas besoin de ta haine et ta croyance en ta supériorité ! A ce moment la, plus de monde seront apte a t'écouter et a s'abonner, c'est vraiment dommage, j'ai regardé plein de tes vidéos et la chose qui en ressort le plus, c'est de la bétise a te croire supérieur aux autres. Encore une fois c'est vraiment dommage puisque tu as de toute évidence de la culture et des références, mais tu les utilises comme une armes pour de te sentir au dessus, alors qu'en fait tu n'as rien compris de toutes les citations de philosophie que tu cites. Tout ce que tu dégages c'est de la pure bêtise, malgré tes références et ta culture, alors que tu penses respirer l'intelligence ! Refait un travail sur toi meme avant de ne baser tes vidéos que sur la critique des autres, qui, force est de constater... tu jalouses !

    42. MrNumberVI

      Putain je déteste les prétentieux dans ton genre qui veulent inculquer leur science aux autres... Prendre JDG en exemple pour dire qu'ils racontent n'importe quand ils disent eux-mêmes qu'ils ne sont pas cinéphiles et qu'ils ont pour habitudes de critiquer des films plus grands publics juste pour montrer que toi tu as "compris" le film... Pitoyable. Leurs critiques sont plus à voir comme 2 potes qui discutent d'un film, un peu comme Cult'n Click.

      1. Maxi KEV

        @AnalGenocide Depuis quand il faut avoir un bac + 67 pour parler de cinéma ? 🤦‍♂️🤔

      2. MrNumberVI

        (Oui ma réponse arrive 2 mois après, j'avais pas vu la notif)

      3. MrNumberVI

        @AnalGenocide tout simplement parce qu'ils font ce qu'ils veulent. C'est le principe même de leur chaîne secondaire "Bazar du Grenier", faire ce qui leur plaît, avec moins de contraintes. Si ils ont envie de discuter à chaud d'un film qu'ils ont aimé ou non, assis tranquillement sur leur canapé, qui tu es pour les critiquer ?

      4. AnalGenocide

        Pourquoi ils parlent de cinéma alors ? pose toi d'abord cette question avant de venir dire de la merde.

    43. Thomas MORIN

      Tu tombes dans le panneau de rentrer dans une intellectualisation d'une histoire père-fils simple et basique, et de la valeur de la vie et des siens très simple aussi a comprendre. Tu le trouves génial parceque tu as compris le film, qui te fais croire que, toi spectateur particulier, toi, tu as compris la vrai grille de lecture ! pff tout le monde a compris le film comme tu l'as compris, et tout le monde se pense donc intelligent !! ce qui fait que tout le monde lui donne une grande valeur, c'est un film de merde qui a coté du "message" que toi seul a compris ( lol ) ne tient pas debout, et oui meme si des fois on peut se dire, c'est pas grave, ca passe, y a trop de facilité scénaristique ou d'incohérences ! Brad pitt est envoyé sur mars pour, en premier lieu envoyer un message vocal a son père !! Il n'aurait pas pu le faire de la terre déja, et voir si il y a une réponse ? La sequence des singes est amenée pour 1) réveiller le spectateur 2) Montré que Brad Pitt garde le controle de lui meme en toute occasion ( c'est tout, et c'est triste ). Il intègre la seconde fusée comme si il rentrait chez ma grand mère. Il se fait menacer et attaquer par l'équipe qu'il a sauvé avant ( parcequ'elle en a l'ordre lol ) ! Une fois arrivée dans le vaisseau de son père il réussit a le convaincre en 2 minutes ( ridicule ) Une fois tous les 2 dans l'espace, son père se décroche, et... se fait tiré par... un courant d'air spacial !! Ca veut rien dire ! Et la cerise sur le gateau son retour en direction de son vaisseau, protégé par une pièce de métal pour traverser une pluie de météore ! Franchement !!! Tu en parles comme un chef d'oeuvre traitant d'un sujet œdipien, et d'une valeur sur la vie humaine que l'on devrait plus estimé ! Tes références et tes complexifications de ta compréhension de cette merde te font croire que tu es intelligent, tu es ridicule a te croire intellectuel en parlant de ça. Ne vois tu pas que tout le monde a eu cette sensation de comprendre mieux le film que les autres... De plus le vrai cinéma d'auteur dans sa définition réelle, est celui qui écrit et et réalise son film. Le meilleur réalisateur du monde ne pourra jamais faire d'un scénario de merde un bon film. Le scénario c'est la colonne vertébrale d'un film, meme si tu penses que ce n'est qu'une continuité dialogué, en as tu déja lu un toi meme ? Toi qui cite et prend des définitions, et récite bêtement des citations, en plus en prennant les autres pour des cons puisque toi tu nous expliques le film, reprend la définition de "auteur": Qui est l'origine de, qui écrit des textes. Tu méprises ton public avec tes airs de supériorité intellectuelle, tu es ridicule, et encore plus en défendant a ce point un film médiocre..

    44. Mt_Ice

      Boooonjjjouuur

    45. Gaucho Le Gaucher Droitier

      Je suis un faquin du cinéma (je ne vais au cinéma que pour voir de belles vidéos sur grand écran avec du bon son) et j'ai adoré Ad Astra

    46. Sion Sono

      Belle critique. Ad Astra, c'est en effet, fabuleux.

    47. Le Papa Nouwel

      "L'une de mes meilleures vidéos" Leprodiss contre les sodomisateurs n'a donc aucune place dans ton cœur?

    48. Frederic Boy

      Troie est un film de Wolfgang Petersen mais vos approximations sont sans doute « signifiante » alors que celle des autres sont preuve de leur bêtise. La politique est auteurs était une façon merveilleuse de dire tu as la carte ou pas. Le film est forcément bon parse qu’il est de... James par exemple.

    49. Cabley Lucas

      Vas tu faire une vidéo sur Scorsese/Marvel ?

    50. Ju lvbtmfr

      Fous leur la paix à JDG, ils n'ont aucune prétention dans leur critique, ils donnent simplement leur avis. Perso j'ai vu le film et je me suis ennuyé du début jusqu'à la fin, il est tellement plein d'incohérence ce film, ça en devient ridicule, et cela jusqu'à la fin, aucun intérêt. Soit tu t'en prends à de vrai cinéphile sois tu restes tranquille dans ton coin. De plus tu utilises l'image d'autres FRselr pour accrocher les gens et les attirer sur ta chaîne, ridicule et malhonnête. Continues à faire tes videos dans les bois avec des lunettes soleil et fous leur la paix, perso avant cette vidéo t'existais méme pas, sur ceux, bonne continuation

      1. Gaucho Le Gaucher Droitier

        Ils n'ont aucune prétention dans leurs critiques. Et donc? Si tu dis une connerie dans un domaine que tu ne connais pas, on n'a pas le droit de te corriger?

    51. Joël DI DOMIZIO

      Vous avez zappé "Two Lovers" ! Ayant vu tous les films de James Gray, "Two Lovers" m'a paru assez anecdotique...J'ai découvert "Little Odessa" à sa sortie en 1994, et je le place dans mon top 100 personnel des meilleurs films de tous les temps! Un début cinématographique magistral, une claque incommensurable!

      1. Simon Cheesemonkey

        Un très bon film, certes, mais je trouve cette claque hautement commensurable.

    52. rémy Delva

      (je te remercie pour le poème visuel sur Sarajevo de Godard)

      1. rémy Delva

        p'têt plutôt '' le poème visuel de Godard sur Sarajevo '' non ?

    53. rémy Delva

      C'est rare quand même, un baby qui dit ''faquin'' avant ''papa''.

    54. Christophe M

      Que penses-tu de "the expanse" ?

    55. Teh0wnerer

      Un meilleur titre pour la vidéo: "J’explique pourquoi des gens qui n'ont pas la même opinion a propos d'un film que j'ai aimé, sont des faquins, des peignes-cul et des lobotomisés" ;). J'ai beaucoup aimé ta vidéo d'une manière générale (si on enlève le petit coté "bien que l'art soit subjectif, les gens qui n'aime pas ce que j'aime on tord") C'est super intéressant les précisions sur le parcours du réalisateur (auteur), comme les références culturelles (Télémaque, etc..) et les thèmes abordés (la famille, le contentement dans ce que l'on a, la recherche du père) Mais avoir des qualités ne signifie pas ne pas avoir de défauts. Et le film a les deux. Une partie des éléments que tu présentes dans ta vidéo ne m'avait pas échappé (il est 1h du tam, je sors a l'instant du ciné la) lors du visionnage, et l'autre partie (et je te dis merci) m'aide a bien comprendre le film. Cependant mon avis (qui n'engage que moi, puisque ce n'est qu'une opinion (tout comme ta vidéo ne représente que ton opinion)) n'a pas changé. Et j'ai personnellement trouvé le film très médiocre ("juste" médiocre après avoir vu ta vidéo)). Le thème principal de la recherche du père, et de savoir s'il on est condamné a suivre les pas de ses parents, et le thème du fantasme inatteignable qui fait perdre de vue la vrai valeur de ce que l'on possède, sont des thèmes qui me plaisent particulièrement. Mais ça n’enlève rien aux incohérences, anachronismes, répétitions inutiles (ou l'ont vous enfonce les-dit thèmes dans le crane pour la 5 ou 6iem fois a l'Hollywoodienne pour être sur que le spectateur ait bien compris) mise en abyme dans l'esprit du personnage peu ou pas assez subtiles, et plan douteux. toutes ces choses ne m'ont pas fais aimer le film. ça c'est pour la critique du film. Pour celle de ta vidéo, hmmm, je serais prudent en disant que tu ne répond pas a la problématique. Tu expliques beaucoup de choses, du parcours de l'auteur, au thème abordés, et ta conclusion perd toute subjectivité en disant que si on n'aime pas le film on n'a pas compris quel était le vrai message. Et pourtant certaine personne auront compris le film, auront compris le message que l'auteur a voulu faire passer, auront compris les références, aimeront le casting, et n'auront pour autant pas aimé le film. c'est mon cas. Un film dont le principale problème n'est pas le manque de rythme ou d'action, mais bien le manque de subtilité et de profondeur. Thème intéressant abordé en surface a la maniére d'un téléfilm gros budget ou l'on se repose un peu trop sur les qualités d'un casting talentueux mais pas si en forme que ça. Ad Sentinis

    56. L'atlanteen de l'age d'or

      vidéo au top très bon phrasé, la Guyane(la jungle) sa aère l'esprit continue tes vidéo elle me font trop rire ta des talents de comédien.

    57. Patatahh

      Je l'ai vu hier et j'ai beaucoup aimé, malheureusement je n'avais pas la culture suffisante pour relier le film au mythe d’Œdipe... Mais merci tu m'aide beaucoup à comprendre certains films, aussi pourrais-je savoir quelles sont les revues cinématographiques que tu lis et les critiques que tu suit ?

    58. D4RK Lapinou

      Il était cool mais avoue que la téléportation pendant le décompte c’était quand même un peu abusé

    59. TOPY KEUR

      "Nous sommes tous seuls dans l'univers... OBSERVABLE" ça change tout 😉

    60. Captain Critique

      je ne comprends pas ta logique concernant JDG ok il s'est peut etre planté et alors ? on peut pas tout reussir du 1er coup il est sorti de sa zone de confort pour ce film je pense que tu devrais plus respecter sa démarche plutot que de l'enfoncer mais c'est que mon avis

    61. salva D

      <a href="#" class="seekto" data-time="1279">21:19</a> le père de Brad Pitt n'a rien à voir là dedans Le père du personnage de McBride peut être ?

    62. Janteodul Dutroncoupe

      Fallait le dire dès le début que tu es de droite

      1. Alco Yeti

        Hein ?

    63. lorenzo garnieri

      Tu n'as pas envie de faire l'asmr ? Franchement ça fait trop de bien de s'endormir en t'écoutant, on s'endort intelligemment et ça c'est bien.

    64. Rob Fon

      Télérama c'est toi ?

    65. LAST V8

      79 jours pour faire Mars-Neptune, je dis : bravo. Traverser les anneaux de Neptune avec un bout de tole : superbe. Monter dans une fusée au décollage : marvelous. Etre responsable de la mort d'un equipage entier, desobeir à un ordre direct et revenir sur terre tranquille : magnifique. Et je passe sur le reste. Tout ces trucs m'ont fait sortir du film. A chaque connerie, je me suis dit putaiiiin...et du coup l'histoire...ben.....ah et visuellement, ben désolé mais ça ne casse pas des briques. quelques beaux plans, mais globalement, c'est pas fantastique.

    66. elquqmeh lsdhqdslgj

      Troy est une merde absolue ? Bon. Et vincent n'a pas d'écailles ça c'est un chef d’œuvre ? Bordel, j'aime beaucoup tes vidéos et ta façon de penser, mais niveau film, je suis à la limite de me demander si tu troll.

    67. Boris

      Absolument rien ressenti à tel point que je suis parti cinq minutes avant la fin du film. Il n'y a que la photographie qui soit réussie. Pour le reste, je ne comprends pas les critiques élogieuses...

    68. bato Surlo

      salut, je m'en suis pris plein la gueule, tant mieux, une question cependant j'ai vue un parallèle avec Orphée et eurydice, la descente au enfer, qu'en pense tu

    69. Gil Kenel

      Je regarde énormément de genre de film, avec je l'avoue une grande préférence pour les films dits d'actions, et j'ai absolument pas trouvé le film mou ou lent. Par contre, c'est moi qui vais te défoncer ^^ parce que tu dis de la merde. Tu dis un truc trés juste sur Seb du Grenier qui s'est pas renseigné sur Gray, et dix minutes après tu sors une connerie monumentale sur Shane Black, en disant qu'il a participé à l'Arme Fatale 3 et 4, et en occultant Nice Guys et Kiss Kiss Bang Bang qui sont deux de ses films les plus intéressants. ;) PAN !

    70. Gibiddy Ribiddy

      Dans un rayon de 10m autour du gars qui parle, il y a au moins 12 araignées de la taille de votre main.

    71. KingRCT3

      Mouais. Pas vraiment d'accord avec tout ça. Tu pars loin pour en fait ne pas dire grand chose, et encore moins sur le film. Déjà j'ai du mal avec le fait de devoir connaître la vie et l'oeuvre d'un auteur avant de voir un film. Puis bon, dis-moi en quoi la relation père/fils est exploitée de manière nouvelle dans Ad Astra..? Et puis sur la fin de ta vidéo, tu dis que sur certains films on laisse passer plus de trucs irréalistes. Bah oui. Mais bah non. Un film ça a un ton et ça s'y tient, c'est tout ce qu'on lui demande. Star Wars, c'est fantastique et ça s'y tient. Ad Astra essaie d'être réaliste, puis soudain le mec entre dans une fusée en plein décollage. C'est pas une question de rythme ou je ne sais quoi, c'est juste que ça te sort de l'univers qu'a essayé d'installer le film. Le tout en n'apportant rien au scénario. Et puis c'est autant de la tension que le fait de désamorcer une bombe à 0.01.

    72. Le Chat Huant

      Mais si on ne fait que reposer sur ses acquis on n'osera jamais aller de l'avant, surpasser ses limites. Comment dans ce cas faire progresser la science et la société ? Si tout le monde n'en a plus rien à faire des aliens parce que les gens se complaisent dans leur quotidien et leur petite famille comment saura-t-on s'ils existent réellement ou non ? Sinon j'aime beaucoup ton fond vert 3D. C'est beau la technologie.

    73. Zardwi Merta

      Interstellar a réussi à faire découvrir au plus grand nombre l'idée de la relativité du temps, celle qui compare le temps et l'espace en tant que deux dimensions similaires (dans leur malléabilité) -pas la relativité du style 1h en cours me donne l'impression d'en passer 2 et une heure à disney (lol) me donne l'impression d'en passer une demi- Réussir à faire tilter ce concept à tout le monde, même aux moins éclairés, grâce à la mise en scène, c'est quand même une prouesse cinématographique. Est-ce vraiment critiquable de la part d'un cinéaste d'utiliser des ruses telle la musique manipulatrice pour faire passer un message (un peu) supérieur ? Rappelons-nous que la genèse du cinéma c'est d'être un art des foules, un art forain même dans ses débuts. + Le fric et le cinéma sont presque indissociable. C'est le fric même qui est à l'origine du cinéma. Bien sûr je n'affirme rien, je lance une piste. Un art n'est peut-être rien d'autre que ce que l'individu décide d'en faire.

    74. Hervé R.

      Mince, mais ils ont confondu James Gray et F. Gary Gray en fait. Regarde The Yards, c'est excellent. La famille est mafieuse, dans ce cas.

    75. Delia J. Grant

      Les idées sont amusantes et les cinéastes ont fait un excellent travail pour les visualiser. 😎😎 " xxicine.blogspot.com/movie/419704/ad-astra.html ✔✔" Fort en émotion et complètement captivant. Brad Pitt donne l'une de ses meilleures performances dans l'un des meilleurs films de l'année. O se tagata suesue i luga o le vateatea e malaga atu i le pito i fafo o le la e saili lona tama ma tatala se mealilo e lamatia ai le ola o la tatou paneta. Na te faaalia mea lilo e luʻitauina ai le i ai o le tagata ma lo tatou nofoaga i le cosmos.

    76. Kyle Valdo

      Sur le fond, je suis tout à fait d'accord avec toi. Pour moi, Ad Astra est une œuvre d'une remarquable intensité, dense et écorchée vive, le scénario ne tenant qu'à un fil. D'une grande limpidité, le film est brut, poétique, abyssal. Ce n'est autre que l'histoire de Télémaque qui part chercher aux confins du monde son père Ulysse. Cependant, je n'aime pas la forme de ton argumentaire, car trop d'autocomplaisance et de mépris envers des individus qui n'ont pas un point de vue pertinent, mais à vouloir les surclasser intellectuellement, tu en deviens bête. J'ai de l'humour. Mais je ne suis pas friand de la subversion de bas étages.

      1. Captain Critique

        merci en effet de remarquer ce défaut je me sentais seul bah je le suis un peu moins

    77. Sofiane Zghid

      Ta critique est intéressante, mais le film est raté. C'est pas parce que t'es amoureux de Gray et de Brad que ça change quoi que ce soit. L'histoire d'amour de Roy on s'en branle. Elle n'est pas assez développée pour qu'on puisse saisir émotionnellement les ressorts qui font revenir Roy sur Terre. La relation père/fils c'est exactement la même chose. Brad court après son père mais on n'a pas de matière illustrant leur relation avant le départ de TLJ si ce n'est le fait de lui avoir inculqué la valeur travail... mouais. Comme tu dis, c'est un blockbuster spatial somptueux, mais anti spectacle. Mais pour qu'il soit réussi, il faut se sentir impliqué émotionnellement avec le personnage principal. Et là y a rien. Je pourrais me dire que Roy quitte sa femme, (creuse et sans relief dans le film) simplement parce qu'il s'emmerde, pareil pour son père. Je me suis pas emmerdé non plus devant le film, mais il est raté dans tout ce qu'il voulait exprimer. Ça en fait un film vide et dont le propos est oublié en 15 minutes.

    78. Vadim Releza

      Cuistre.

    79. Lucas Borja

      Très bonne vidéo ça fait plaisir de voir quelqu'un apprécier ce film à sa juste valeur. Sinon j'ai trouvé qu'on pouvait faire un rapprochement entre le message de Ad Astra et de Evangelion, les 2 ouvres disent (en gros) de ne pas abandonner sa vie à une illusion mais de profiter de sa vie, de ses proches et de créé des liens sociaux. Voilà la comparaison me semble pertinente alors je la partage.

    80. Dheur Grégory

      Raconter toujours les mêmes histoires issues des mythologies antiques, c'est pas un peut réducteur et une preuve d'un manque d'imagination. On pourrait pas avoir autre chose, on pourrait pas avoir des vrais auteurs, à la place de ces mythologues.